Livraison GRATUITE à partir de €50,00 d'achat

La convalescence du chien après une opération

Publié par Kanpaw Kanpaw le

La convalescence du chien après une opération

La convalescence du chien après une opération : les fondamentaux

La convalescence du chien après une opération effraie bon nombre de personnes. Eh oui, durant cette période, la dépense physique de votre fidèle compagnon est limitée, voire strictement interdite. Pourtant, son énergie demeure intacte. Comment l’occuper ? Que faire pour éviter qu’il ne se blesse ? Voilà le type de questions qui nous taraudent. Bien qu’un chien convalescent doive impérativement se reposer, il est également nécessaire de le stimuler, notamment par la dépense masticatoire et les activités mentales. Kanpaw vous dit tout !

Le repos au coeur de la convalescence du chien après une opération

L’anesthésie 

 Vous vous interrogez sur la convalescence de votre chienne suite à une stérilisation ou  suite à une opération des ligaments croisés ? Kanpaw lève le voile sur la convalescence de nos animaux préférés ! 

Qu’il s’agisse d’une intervention de routine ou plus lourde, votre animal de compagnie aura subi une anesthésie et une incision chirurgicale. 

L’anesthésie générale : 

  • engendre une perte de conscience ;
  • est à l’origine de la relaxation et du relâchement des muscles ; 
  • prend en charge la douleur qui peut résulter de l’acte chirurgical pratiqué.

La plupart du temps, le chien doit être à jeun 6 à 12 heures avant l’opération. De la sorte, on se prémunit contre d’éventuels vomissements. 

Avant toute intervention chirurgicale, Kanpaw vous recommande de suivre à la lettre les directives de votre vétérinaire et de son équipe. 

Le réveil du chien

Votre chien doit subir une intervention chirurgicale ? Vous avez une multitude de questions en tête ? Rassurez-vous, vous n’êtes pas seuls ! Nos amis à quatre pattes font partie intégrante de notre famille, notre cercle intime : il est donc normal de s’inquiéter pour eux.

Une fois l’opération achevée, s’ensuit le réveil de l’animal. Parmi les interrogations les plus fréquentes, celle du temps de récupération suite à l’anesthésie emporte la bataille haut la main ! De manière générale, on estime que le chien doit retrouver sa vitalité en l’espace de 24 à 48 heures. Bien sûr, cela dépend également du type de chirurgie subie. 

Ainsi, il apparaît nécessaire que votre loulou se repose dans un endroit calme et réconfortant. L’idéal est d’aménager un espace dédié à sa récupération. Pour cela, prévoyez : 

  • une couverture ou un coussin propre et confortable ;
  • une alèse ; 
  • son doudou favori.

La cicatrisation des tissus

Vous vous posez maintes questions sur la convalescence canine ? Combien de temps dure-t-elle ? Peut-on maintenir les balades quotidiennes ? Kanpaw vous explique tout !

Votre bête à poils est bien réveillée. Vous êtes si heureux qu’elle soit en forme ! Mais… ce n’est pas terminé. Vient l’étape la plus difficile : l’exigence du repos. Dans un premier temps, il faut laisser le temps aux tissus de se reconstruire. Aussi minime soit-elle, la plaie doit être prise au sérieux et surveillée. 

Kanpaw vous rappelle combien il s’avère indispensable de respecter les prescriptions médicales de votre vétérinaire. En cas de souci apparent ou de doute, n’hésitez pas à contacter le cabinet.

Nos canidés préférés ne sont pas si différents de nous. Lorsqu’ils subissent une intervention chirurgicale, il devient impératif de limiter, voire de prohiber l’activité physique. 

Quelques recommandations :

  • Stérilisation/Castration. Privilégiez de courtes balades en laisse, si votre animal parvient à demeurer calme.

  • Chirurgie orthopédique. Il peut s’agir d’une fracture ou bien d’une rupture des ligaments croisés (TPLO). Dans cette hypothèse, un membre a été atteint. Les sorties sont interdites jusqu’à ce que le vétérinaire donne son autorisation. Pour qu’il puisse faire ses besoins, accompagnez votre chien dans le jardin ou à l’extérieur. Ce dernier doit être tenu en laisse pour éviter tout incident. Si vous rencontrez quelques soucis pour canaliser l’énergie de votre chien au sein de votre logement, pensez à réduire son espace de vie.

  • Chirurgie lourde. Référez-vous aux directives de votre vétérinaire. Lorsqu’il sera possible de moduler la dépense physique, il vous le fera savoir.

La dépense masticatoire

Votre chien convalescent est frustré ? Il ne tient pas en place alors qu’il est censé rester calme ? Vous ne pouvez pas le surveiller toute la journée, alors l’inquiétude vous ronge ? Prenez un court instant pour souffler. Une fois cette chose faite, souriez. Kanpaw a la solution pour vous aider !

Mastiquer fait partie des besoins fondamentaux du chien. De plus, une pratique régulière le tranquillisera. En effet, il s’agit d’une dépense énergivore pour votre loulou. En plus de préserver son hygiène bucco-dentaire, elle lui permet de mieux gérer ses émotions. 

La période de convalescence d’un chien est empreinte de frustration et d’un manque d’activité physique. Toutefois, ce n’est pas irrémédiable. Il existe d’autres façons de dépenser l’énergie de son compagnon à poils. Pour vivre une convalescence sereine, faites le plein de produits naturels et de jouets à mâchouiller !

  • Les peaux séchées. Ce produit naturel fait l’unanimité auprès du public canin. L’odeur mêlée à la dureté en fait un accessoire de mastication indispensable. En fonction des préférences gustatives de votre chien, vous pouvez sélectionner la peau qui lui convient. S’il apprécie les fortes odeurs, optez pour une peau de bœuf. Pour les mâchoires expérimentées, nous vous recommandons les peaux de chameau et de bœuf extra-dures. Le temps de mastication dépend du gabarit et de l’expérience de votre animal.

  • Les oreilles séchées. Qui n’a jamais donné une oreille de porc à son chien pour le récompenser ? C’est une friandise désormais incontournable. Comme pour les peaux, il est possible de sélectionner l’oreille qui convient à votre fidèle compagnon. Pour les petits gabarits, Kanpaw conseille de se tourner vers le lapin, avec ou sans fourrure. Les chiens de taille moyenne à grande apprécieront les oreilles de porc et de bœuf. Si le risque d’allergie est avéré chez votre loulou, favorisez les produits hypoallergéniques, tels que les oreilles de cerf.

  • Les trachées. Pour une stimulation optimale, la trachée permet de longues heures d’occupation. Moins dure que les peaux, elle convient aux chiots, aux chiens adultes ainsi qu’aux seniors. Pour un animal victime d’allergies alimentaires, préférez la trachée d’agneau. Pour accroître le temps d’activité de Médor, vous pouvez la fourrer. La recommandation Kanpaw : veillez à déduire la quantité de nourriture utilisée de l’apport journalier de votre chien.

  • La gamme Sodapup. Les propriétaires de chiens en raffolent, car ils mettent leurs bêtes à poils à rude épreuve ! Il s’agit d’un redoutable accessoire de mastication. Vous avez forcément dû les voir quelque part… En ce moment, ils sont partout ! Ces jouets, en forme de canette de soda, sont conçus à partir de matériaux en caoutchouc synthétique PetStrong respectueux de la planète et du monde animal. Aussi, la production est conforme aux exigences de la Food and Drug Administration. Parmi les articles de cette gamme, vous trouverez des pièces spécialisées pour l’usage du chiot et du chien adulte. Rares sont les toutous, aussi coriaces soient-ils, qui gagnent le combat face à un SodaPup ! Plus qu’un simple jouet de mastication, il peut également servir de gamelle anti-glouton. Dorénavant, la gamme connaît un nouveau tournant : les modèles « grenouille », « bouteille de bière », « cupcake » et « anneau » rejoignent les célèbres canettes !

Les activités de stimulation mentale

Votre chien mastique, mais ce n’est pas suffisant ? Adepte des sports canins, l’activité physique lui manque cruellement ? Vous ne parvenez pas à canaliser son énergie débordante ? N’ayez crainte, Kanpaw vous accompagne durant la convalescence de votre meilleur ami.

Certaines races de chien ont de l’énergie à revendre, parmi lesquelles : 

  • le Berger Australien ;
  • le Husky Sibérien ;
  • le Jack Russel.

Bien sûr, il y a des races de toutous plus énergiques que d’autres. Toutefois, un Bichon Maltais qui se promène 1 heure 30 par jour et qui effectue des exercices d’enrichissement aura la patate ! Quid d’un chien de travail qui vit de sa sempiternelle routine « dodo-jardin » ?

15 minutes de stimulation mentale équivaut à une 1 heure d’activité physique ! Réfléchir, voilà un autre besoin essentiel de votre canidé.

S’il est habitué aux activités d’enrichissement, sa convalescence post-opératoire est l'occasion parfaite pour accroître son niveau de réflexion. Votre chien n’a jamais exécuté de tels exercices ? Ce n’est pas grave. C’est le moment idéal pour lui apprendre à faire travailler ses méninges !

Pour vous et rien que pour vous, Kanpaw dévoile sa sélection d’activités mentales favorites :

  • La chasse à la nourriture. Si votre chien est d’un tempérament calme, rendez-vous dans votre jardin. Éparpillez des friandises çà et là. Faites-lui confiance pour toutes les retrouver, grâce à son incroyable flair. Cet exercice a été testé et approuvé par l’équipe Kanpaw. Résultat : les chiens s’amusent et dorment ensuite comme des loirs ! 

  • Les balles et tapis de fouille. Pour des chiens convalescents dont l’accès au jardin se fait exclusivement en laisse, les balles et tapis de fouille lui permettent d’aiguiser son flair, sans faire d’effort. Face à un tapis de fouille, il est confronté à différentes textures, ce qui requiert une importante concentration. L’astuce Kanpaw : vous n’avez pas ces accessoires à votre disposition ? Cachez des friandises dans un carton ou un linge propre !

  • Les tapis de léchage. Ces derniers permettent à votre chien d’aiguiser son sens du goût, tout en préservant sa santé bucco-dentaire. Pour une plus longue durée d’occupation, placez-le au congélateur quelques heures. C’est un excellent moyen de stimuler mentalement le chien lorsqu’il n'est pas en capacité d’aller se promener.

  • L’apprentissage éducatif. Pourquoi ne pas profiter de la convalescence de votre compagnon pour renforcer certaines de ses compétences ou lui en enseigner de nouvelles ? Par exemple, vous pouvez travailler sur ses auto-contrôles, apprendre le refus de l’appât, ou bien encore des ordres qui demandent peu d’efforts comme « tu restes ».

  • Les jeux de stratégie. Il en existe de toutes sortes. La marque Trixie a lancé une gamme bien fournie en la matière. Si votre chien ou votre chiot est encore novice, commencez par les bas niveaux. Ses capacités évolueront au fur et à mesure.

Vous voilà fin prêt pour affronter la convalescence de votre partenaire à truffe. N’hésitez pas à nous indiquer en commentaire les différentes activités qui ont occupé votre loulou pendant cette période charnière. Nous sommes preneurs de toutes les bonnes idées !

 

Produit lié à cet article

Lickimat classique (Buddy, Playdate, Soother) - KanPaw

Lickimat classique (Buddy, Playdate, Soother)

Les Lickimat sont des tapis de léchage conçus pour occuper nos chiens, enrichir leur quotidien et réduire l'ennui.  Comme la mastication, le léchage à répétition favorise chez le chien la production d'une hormone relaxante. Vous pouvez ainsi...

Voir le produit

← Article précédent


Laisser un commentaire